Sauvons le développement personnel
4.4 (88.33%) 12 votes

Et ce jour-là,  l’impensable se produisit… Les « Connais-toi toi-même » et les « Fais confiance à l’Univers » se retrouvant face à face, aux pieds de l’homme si malheureux…

Eloise PETITJEAN

Eloise PETITJEAN

Formatrice ENNEAGRAMME

Sauvons le développement personnel

*Librement inspiré de « Sauvons la baleine », René Gouichoux et Charlotte Ameling, lu maintes et maintes fois à Noé, mon fils de 2 ans…

Connaissance de soi et spiritualité

Sur une île lointaine vivaient deux tribus : les « Connais-toi toi-même », et les « Fais confiance à l’Univers ». Un jour, il y a très longtemps, ils se sont disputés si fort que depuis, ils sont toujours restés brouillés. Pourtant, ces deux tribus étaient issues d’une même sagesse et partageaient la croyance que l’Être Humain devait travailler à se libérer de son Ego, pour découvrir l’Amour Inconditionnel.

Toutefois, dans la tribu des « Connais-toi toi-même », on en était venu à penser que c’était par l’analyse et la connaissance de soi que l’homme pouvait se libérer. Alors on passait beaucoup de temps à s’analyser, à se raconter, et à essayer de se connaitre. Dans la tribu des « Fais confiance à l’Univers », on considérait à l’inverse que des forces profondes et puissantes entouraient les hommes et qu’ils devaient s’ouvrir pour les accueillir et se connecter à elles, car leur avenir et leur libération ne dépendaient pas d’eux directement.

Evidemment, quand les « Connais-toi toi-même » parlaient des « Fais confiance à l’Univers », ils n’étaient pas tendres. Ils leur reprochaient un côté « grandiose », de ne pas être ancrés dans la réalité ou encore de prendre leurs désirs pour des réalités et de se bercer d’illusions. Pour leur part, les « Fais confiance à l’Univers » riaient de voir les « Connais-toi toi-même » perdre leur temps à tourner en boucle dans leurs analyses, pour finalement rester tout aussi emprisonnés par eux-mêmes.

Et quand l’Etranger arrive …

Un beau jour, un étranger s’échoua sur l’île, son bateau ayant essuyé une violente tempête.

Léo, un petit garçon de la tribu des « Connais-toi toi-même » le trouva là, perdu dans son chagrin et sa colère. Touché par sa détresse, il appela toute sa tribu pour lui porter secours. Le Grand Sage en se déplaça et dit à l’étranger : « La libération de tes souffrances adviendra dès lors que tu pourras te regarder les yeux ouverts ! ». Et des mois durant, chacun s’évertua à aider l’homme à se connaître, à se comprendre, jusqu’à avoir analysé sa personnalité et son fonctionnement dans les moindres détails. Mais rien à faire, l’étranger restait inconsolable. 

Quelques jours plus tard, Lilou, une petite fille de la tribu des « Fais confiance à l’Univers » passa par là. Touchée elle aussi, elle fit venir tous les membres de sa tribu en renfort. Le Grand Sage expliqua à l’étranger que la connaissance de soi ne lui serait d’aucun secours et lui dit : «  La libération est dans la spiritualité, la connexion à l’Univers et au Divin ». Et le reste de la tribu passa des mois et des mois à lui enseigner la spiritualité, la confiance en des forces supérieures et le développement de son intuition. Mais rien à faire, l’étranger restait emprisonné dans son chagrin.

Léo et Lilou restèrent seuls avec leur nouvel ami, et se trouvèrent bien tristes… Lorsque soudain, Lilou eut une idée qu’elle chuchota à l’oreille de Léo… Et tous deux retournèrent en courant dans leurs tribus respectives…

Arrivés parmi les leurs, chacun de leur côté, Léo et Lilou s’exprimèrent ainsi : « Vous savez quoi ? C’est incroyable ! J’ai entendu dire que les membres de l’autre tribu ont trouvé la solution pour l’étranger… Ils vont le libérer de toutes ses souffrances… Et sans notre aide !! » Piqués au vif, tous se levèrent comme un seul homme et se précipitèrent en direction de l’étranger.

Epilogue

Et ce jour-là,  l’impensable se produisit… Les « Connais-toi toi-même » et les « Fais confiance à l’Univers » se retrouvant face à face, aux pieds de l’homme si malheureux… Se redécouvrant les uns les autres, contre toute attente, ils se mirent à travailler ensembles, mêlant leurs efforts à ceux de l’étranger… Tant et si bien qu’en quelques jours, ce dernier se sentit radieux, léger, et profondément libéré… Il reprit la mer heureux, et avec la sensation profonde que l’Amour était partout. Il lui avait fallu pour le voir, à la fois regarder en lui les yeux ouverts, et accepter avec humilité de faire confiance à quelque chose de plus grand, à une force qui le dépassait.

Depuis ce jour, les deux tribus n’en font plus qu’une et la demeure des deux grands sages arbore fièrement l’inscription suivante : « Vaincre l’enfermement et l’illusion pour se libérer !* »

* l’enfermement : la connaissance de soi sans la spiritualité / l’illusion : la spiritualité sans la connaissance de soi

Eloise PETITJEAN

Formatrice ENNEAGRAMME
Gérante de « l’Instant Formation »

 

 

Partagez ce contenu !