Pour que les enfants deviennent acteurs du changement ! Interview de Sébastien HENRY
4.4 (88%) 5 vote[s]

« Je rêverai que ces enfants deviennent des acteurs du changement »

Sébastien Henry*,  qu’est ce qui a motivé la création de Grandir et créer ?

Je travaille beaucoup avec des dirigeants d’entreprise. J’essaie de leur transmettre un certain nombre d’éléments que j’ai moi-même découvert étant adulte comme l’importance de la méditation, du lien à la nature, à soi, aux autres  Or ce serait tellement mieux d’intégrer ces dimensions dès l’enfance et de grandir avec !

L’idée de l’association est donc de rassembler  des parents-citoyens (nous sommes 70 familles aujourd’hui) et des professionnels de l’enseignement pour accélérer la diffusion et le partage d’informations sur ces thématiques.

De quelle manière ?

Nous organisons pour les adultes des brunchs pédagogiques, des formations spécifiques, des conférences, des groupes de paroles…

En partenariat avec la MJC Mikado (ndrl fusion des MJC des Teppes et de Novel, à Annecy) et la Ferme de Chosal (à Copponex), nous proposons également des ateliers pour les plus jeunes. La plupart sont gratuits pour permettre au plus grand nombre d’en profiter. Nous avons également lancé des ateliers parents-enfants. Toutes les semaines, depuis trois ans, nous organisons des sorties en forêt par exemple.

Et ces animations vont monter en puissance cette année car nous venons de recruter une professionnelle  de l’animation nature.

Nous avons également souhaité pousser le curseur de l’innovation plus loin en lançant, en cette rentrée 2019, une école laboratoire.  En plus d’apprendre des fondamentaux scolaires, les 12 élèves passent du temps dans la nature, travaillent sur la confiance en eux,  sur l’attention à porter aux autres…

Je rêverai que ces enfants deviennent des acteurs du changement, qu’ils puissent agir pour une société plus juste pour la planète et pour les hommes.

Vous avez également à cœur de rapprocher les mondes de l’entreprise et de l’éducation. Comment ?

Nous avons créé cette année  l’EduLab, une communauté apprenante inspirée de l’expérience des FabLab qui rassemblent des dirigeants d’entreprise, professionnels de l’éducation et enfants porteurs de projets citoyens. Une douzaine de 8 -14 ans a d’ores et déjà travaillé ce printemps sur deux thèmes : la réduction du trafic auto dans l’agglomération d’Annecy et la suppression des déchet dans une école. Ils présenteront  le fruit de leurs réflexions le 30 novembre.

Du 24 au 26 octobre, j’animerai par ailleurs un séminaire de leadership qui réunira 12 dirigeants et 12 enfants autour de Cyril Dion, co-réalisateur du documentaire “Demain”.  Je crois beaucoup à la rencontre… Au fait de laisser le regard des enfants stimuler notre action.

En savoir + http://www.grandiretcreer.fr
  

Sébastien Henry, présentez-nous votre parcours…

Mon père dirigeait une société. Je l’ai toujours vu favoriser le dialogue, la justice sociale et placer l’économie au service de l’homme. Jeune diplômé de l’Essec, je me suis engagé dans une entreprise d’insertion. Passionné d’alpinisme

et d’escalade, j’ai ensuite dirigé une association visant l’intégration de jeunes en difficultés via la pratique de l’alpinisme et l’appréhension de ses valeurs.

Puis vous avez décidé de changer de cap et d’intégrer le monde de l’entreprise “classique”. Pourquoi ?

Je voulais renforcer mon sens de la rigueur et mon exigence de performance. À 28 ans, j’ai rejoint le groupe Lafuma.

Comme je parlais japonais, je suis parti en Asie où j’ai aussi appris responsabilité de la filiale de ce groupe d’outdoor

en Chine.

Parallèlement, j’ai découvert la méditation dans la tradition bouddhiste zen, mais avec une approche laïque, et j’ai commencé à pratiquer chaque jour. Puis j’ai créé à

Hong Kong, avec un associé allemand, une société de conseil en développement du leadership (formation, coaching). Nous avions tous deux une même envie de mettre plus de sens

dans l’entreprise.

Cette initiative a été couronnée de succès. Pourtant, vous avez vendu vos parts en 2011…

Effectivement, l’entreprise fonctionnait très bien. Nous avions ouvert des filiales à Shanghai, Tokyo, Singapour,

en Inde et, jusqu’en 2011, j’ai accompagné des centaines de cadres de nombreuses nationalités. Je gagnais bien ma vie, mais quelque chose tournait à vide. J’avais besoin de prendre

le temps de ralentir, de faire surgir l’essentiel. Je me suis rendu compte que j’avais délaissé certaines de mes

valeurs essentielles, dont ma propre contribution à la société.

Depuis, vous cherchez à construire un pont entre le monde de la sagesse et celui des affaires. Comment ?

Ces deux mondes ne se rencontrent pas beaucoup, alors qu’ils ont l’un et l’autre beaucoup de richesses à partager.

J’ai donc choisi d’accompagner des décideurs qui cherchent à concilier performance et quête de sens. C’est une tendance sociétale de fond appelée à durer. Beaucoup de personnes

ont l’impression d’être à la fin d’un système.

Face à la montée en puissance de l’hyper-connexion et d’un rythme quotidien semblable à celui d’un tapis roulant qui ne s’arrête jamais, elles ont de plus en plus besoin de trouver

un meilleur équilibre de vie.

* http://www.sebastienhenry.fr

En 2017 et 2018, Sébastien Henry a participé au salon On est bien !   Ce compagnonage est né de la lecture de ses livres (Ces décideurs qui méditent et s’engagent – 2014 – Quand les décideurs s’inspirent des moines, 9 principes pour donner du sens à votre action  – 2012), d’une rencontre, du partage, d’une volonté commune d’agir pour la transformation du monde.

En 2018, son livre, Ensemble, agir pour soi et pour les autres * (préface de Matthieu Ricard) apporte un nouveau regard sur le développement personnel, en laissant une large place au développement fraternel.

Dans le dernier chapitre de ce livre, Sébastien Henry nous livre sa vision, personnelle et parfois percutante, de l’éducation des enfants. La création de Grandir et Créer, puis de l’école laboratoire, résonne avec cet engagement personnel.

 

* Le livre « Ensemble » existe maintenant en format poche, sous le titre « Se reconnecter à soi, agir pour les autres »  (J’ai Lu).

 

Jean Marc COTTET
Responsable d’édition de On-est-bien.fr

Un article de Hélène Vermare

L’essentiel du développement personnel et du bien-être sur le grand Annecy, l’Arve, le Genevois et le Chablais à portée de main à chaque moment.

 

L’agenda des conférences et des formations,

 

Des nouvelles et chaque semaine un éclairage grâce à nos articles de fond,


Un salon numérique, pour découvir l’offre variée des professionnels du développement personnel et du bien-être sur notre région

Sur On-est-bien.fr, tout pour être bien dans sa vie et dans son travail

On-est-bien.fr est édité par la SARL
La Fabrique des Embellies

21 avenue des hirondelles 74000 Annecy

Vous souhaitez publier une chronique, communiquer sur l’agenda, exposer dans le salon numérique ou encore  communiquer sur le site ?

Contacter nous

au 06 87 12 61 61 

Partagez ce contenu !