La qualité de vie au travail est un enjeu stratégique
4.4 (88%) 5 vote[s]

La qualité de vie au travail est un enjeu stratégique.

Trois ans aprés sa participation à la toute première édition du salon « On est bien »  en 2016 à Annecy, Patrick Dumoulin, président de Great Place to Work France, constate une évolution dans la prise en compte de cette thématique. 

 

Patrick Dumoulin, rappelez-nous tout d’abord la mission de Great Place to Work France…

Great Place to Work souhaite construire une société meilleure en aidant les organisations, les entreprises à devenir des “great place to work” pour tous,  à faire en sorte que chacune puisse exprimer au mieux son potentiel.   

Notre mission est aussi sociétale. Nous souhaitons faire bouger les lignes et il y a encore beaucoup de chemin à parcourir !

Pour rappel, la structure est née aux Etats Unis en 1984 avec la publication du livre de Robert Levering et Milton Moskowitz “100 entreprises où il fait on travailler aux Etats-Unis” puis elle s’est développée en Europe à partir de 1992 à la demande de la commission européenne. Elle est implantée en France depuis bientôt 20 ans.

Comment intervenez-vous ?

Les entreprises s’adressent à nous de manière volontaire pour être évaluées sur ce critère de bien-être au travail. Elles sont tout d’abord auditées via 64 questions soumises aux salariés comme aux dirigeants. S’ensuit un vrai travail collaboratif entre elles et nos experts qui analysent de manière qualitative et quantitative, sur place et sans concession, les efforts en la matière, les pratiques…

Elles reçoivent ensuite des recommandations pour améliorer les choses. Nous les aidons à prendre leur destin en main. C’est une prestation payante et un vrai investissement dans tous les sens du terme. En 2018, 300 sociétés ont participé.

Et vous valorisez cet investissement dans un palmarès annuel ?

Chaque année en mars, nous publions le palmarès des entreprises où il fait bon travailler. Pour être éligible, la société doit notamment obtenir au moins 70 % de réponses positives au questionnaire. Seules 97 sur 300 l’ont été l’an dernier. 

Ce classement met sous les projecteurs les lauréates, leur offre une vitrine, une notoriété…  Et les profils évoluent au fil du temps. Aujourd’hui, nous avons davantage de PME, en particulier en région. Et nous  avons aussi travaillé avec une agence Urssaf, venons de signer une première mairie sur l’arc méditerranéen… 

Quelles évolutions avez-vous constatées ?

De plus en plus d’entreprises s’intéressent en premier lieu à la personne avant de savoir ce qu’elle sait faire. Et les salariés attendent de leur dirigeant davantage d’empathie et d’humilité, une vision citoyenne, un parcours d’intégration et d’évolution, un traitement équitable entre hommes et femmes. 

Dans une France des paradoxes, où certains emplois ont du mal à trouver preneur, la qualité de vie au travail doit être un enjeu stratégique et essentiel pour séduire les talents et les garder. 

N’est- ce pas un effet de mode ?

Non. Et beaucoup d’employeurs n’ont tout simplement plus le choix. S’ils ne changent pas leur culture et leurs process dans un monde qui évolue à vitesse grand V, ils disparaîtront.

A consulter également

Bien-être au travail: une culture chez UBOSOFT

 

Une interview réalisée par Hélène VERMARE

L’essentiel du développement personnel et du bien-être sur le grand Annecy, l’Arve, le Genevois et le Chablais à portée de main à chaque moment.

 

L’agenda des conférences et des formations,

 

Des nouvelles et chaque semaine un éclairage grâce à nos articles de fond,


Un salon numérique, pour découvir l’offre variée des professionnels du développement personnel et du bien-être sur notre région

Sur On-est-bien.fr, tout pour être bien dans sa vie et dans son travail

On-est-bien.fr est édité par la SARL
La Fabrique des Embellies

21 avenue des hirondelles 74000 Annecy

Vous souhaitez publier une chronique, communiquer sur l’agenda, exposer dans le salon numérique ou encore  communiquer sur le site ?

Contacter nous

au 06 87 12 61 61 

Partagez ce contenu !