C’est une nouveauté du salon 2018 !

Retrouvez dans l’espace des initiatives citoyennes des projets, portés par des associations et animés principalement par des bénévoles, qui agissent pour le bien être collectif.

 

Page en construction 

Les petites cantines d'Annecy

Un projet socialement innovant de restaurant associatif et participatif visant à lutter contre l’isolement et l’anonymat en ville.Aux Petites Cantines …
… ce sont les habitants qui, dans un lieu dédié, s’accueillent et cuisinent les uns pour les autres
… on met en avant le « bien-manger »  avec le souci d’une alimentation de qualité qui privilégie le local et le bio
… on paie son repas sur la base d’un prix libre (avec le souci de permettre l’équilibre économique du projet !)

Nous recherchons … un local, des financements, et des forces vives pour nous aider à monter le projet !
Soyez les bienvenus et n’hésitez pas à nous contacter :
annecy@lespetitescantines.org

Et sur le site internet

Les Petites Cantines Annecy  lancent un financement participatif: Vous pouvez les aider... 

 

 

La Gentiane

Les Hypnos du coeur

ESPÉRANCE III

Participez à une belle histoire sur le lac d’Annecy…

 

LE PROJET : Construire et faire naviguer une barque à voile latine sur le lac d’Annecy

Reconstruction à l’identique d’Espérance (1911-1930)

page2image1478775392

OBJECTIFS :

Mobiliser la population et les acteurs institutionnelsautour d’un projetfédérateur

Dans le but de les sensibiliser à la préservation du patrimoine et au respect des milieux aquatiques de montagne

 

Télécharger la paquette du projet Espérance III

 

 

LOGO FMV.jpeg

 

Le Fonds de dotation « Montagne vivante » créé en 2010 s’est donné pour objectifs de mettre en  place :

  • Un Observatoire de l’Eau en Montagne et, à la suite des Etats Généraux de l’Eau en Montagne organisés à Megève en octobre 2014, la constitution d’un Réseau des Acteurs de l’Eau en Montagne.
  • Une « Université des Alpes »
  • Un Conservatoire des Espaces Agro-pastoraux et des Alpages en lien avec la Société d’Economie Alpestre.

Le Fonds de Dotation conduit directement ces opérations en contractualisant, d’une part avec des mécènes les dons nécessaires à la mise en œuvre des projets et d’autre part avec des opérateurs scientifiques, logistiques ou spécialisés en communication pour la réalisation ou la coordination des actions prévues.

  1. L’Observatoire de l’Eau en Montagne – Les Etats Généraux de l’Eau en Montagne et le Réseau des Acteurs de l’Eau en Montagne

Projet issu des Etats Généraux de l’Eau en Montagne organisés en 2010 à Megève par la Société d’Economie Alpestre de la Haute Savoie et la Société d’Equipement 74 (TERACTEM), l’Observatoire rassemble scientifiques, élus et gestionnaires de l’eau autour du rôle fondamental des massifs pour la préservation de la ressource dans un contexte de changement climatique.

En lien avec les territoires et les autorités chargées de la gestion de l’eau, l’Observatoire encourage l’innovation et l’action sur des sites d’application autour de trois volets thématiques :

  • Le partage de la ressource en eau
  • La préservation des zones humides, torrents et lacs de montagne
  • L’évolution des masses d’eau et des risques en montagne

L’Observatoire s’appuie sur des référents scientifiques et techniques ; il est piloté localement par des comités rassemblant élus et acteurs locaux autour de sites de démonstration.

Le Fonds de Dotation « Montagne vivante, Alpages, Eaux et Forêts », maître d’ouvrage de l’Observatoire, a confié à Asters, Conservatoire des espaces naturels de Haute-Savoie, la coordination et l’animation de cette opération appuyée par le Commissariat à l’Aménagement des Alpes.

A la suite des Etats Généraux de l’Eau en Montagne réunis en octobre 2014, l’Observatoire s’est transformé en Réseau des Acteurs de l’Eau en Montagne fédérant entrepreneurs, bureaux d’études, gestionnaires de réseaux et de domaines, élus, institutions spécialisées, chercheurs et universitaires, Agences Economiques et Caisse d’Epargne Rhône Alpes. Le réseau publie une lettre d’informations trimestrielle.

 

Concrètement, le Réseau des Acteurs de l’Eau en Montagne réalise ou aide, en complément des dotations publiques susceptibles d’être attribuées aux maîtres d’ouvrage :

  • L’échange de données et d’expériences entre acteurs de l’eau des Alpes,
  • Des opérations de Recherche et Développement liant chercheurs et entreprises ainsi que l’accompagnement de jeunes entrepreneurs dans le domaine de l’eau et de l’hydraulique,
  • Des actions foncières pour l’acquisition de zones humides et milieux aquatiques d’altitude,
  • Le soutien à des opérations particulièrement importantes et représentatives telles que l’amélioration de la qualité de retenues d’eau et de lacs d’altitude ainsi que la réhabilitation ou l’amélioration du fonctionnement de zones humides,
  • De plus en 2016, le fonds Montagne Vivante en lien avec le Réseau des Acteurs de l’Eau en Montagne a lancé une opération dénommée ESPERANCE III, reconstitution d’une barque à voiles latines sur le lac d’Annecy comme symbole fort de la protection de l’eau des montagnes.

Plus de détails sur les sites internet www.montagnevivante.org 

  1. L’Université des Alpes

Montagne Vivante, Alpes Magazine et Alpinum Events, avec le concours d’universitaires-chercheurs alpins, d’entrepreneurs et de passionnés de montagne ont lancé en 2013 une « Université des Alpes », comme lieu fédérant à la fois la conservation, la production et la transmission de savoirs dans des domaines de connaissance variés relatifs à la montagne.

Ainsi, chaque année, l’Université des Alpes offre un cadre éphémère où, sur le modèle de l’université de tous les savoirs, grand public, spécialistes et étudiants peuvent compléter ou renouveler leurs connaissances sur les Alpes.

Espace d’échanges, de partage et d’apprentissage largement ouvert sur l’arc alpin, « l’Université des Alpes » souhaite devenir le rendez-vous annuel sur les Alpes et la montagne regroupant universitaires, chercheurs, élus, gestionnaires d’espaces et entrepreneurs en montagne.

Un prix « Jeunes Chercheurs Alpins » récompense chaque année 3 ou 4 étudiants-doctorants en diverses disciplines sélectionnés à partir d’une dizaine de candidatures proposées par des universités dont Grenoble, Lyon, Clermont Ferrand, Chambéry, Genève, Lausanne, Turin, …

Le détail des sessions passées et à venir de « l’Université des Alpes », ainsi que les comptes rendus et enregistrements des sessions précédentes sont accessibles sur le site www.universitedesalpes.com

  1. Le Conservatoire des Espaces Agro-pastoraux et des Alpages

En montagne, les espaces pastoraux et l’activité agro-sylvo-pastorale revêtent une importance capitale qui est reconnue par le Code Rural Article L113-1 : « par leur contribution à la production, à l’emploi, à l’entretien des sols, à la protection des paysages, à la gestion et au développement de la biodiversité, l’agriculture, le pastoralisme et la forêt de montagne sont reconnus d’intérêt général comme activités de base de la vie montagnarde et comme gestionnaires centraux de l’espace montagnard ».

Le rassemblement des professionnels et élus, des énergies et des connaissances sur ces questions revêt donc une importance de premier ordre pour les Pays de Savoie et le massif alpin dans son ensemble, en lien avec les politiques publiques européennes, nationales, régionales et départementales mises en œuvre dans ce domaine.

Le Conservatoire des espaces agro-pastoraux et des alpages initié par le Fonds de dotation « Montagne vivante, alpages, eaux et forêts » propose de faire appel au mécénat pour compléter les aides publiques destinées à la mise en valeur de grands sites à vocation pastorale, la conservation de milieux et patrimoines remarquables y compris pour leur valeur historique et culturelle.

 

Concrètement, le Fonds réalisera ou aidera, en complément des aides publiques susceptibles d’être attribuées aux maîtres d’ouvrage :

  • La réalisation d’une plateforme de partages et d’échanges sur « la grande histoire des alpages en Pays de Savoie », réunissant les contributions de scientifiques et d’acteurs du pastoralisme depuis les premières traces des bergers du néolithique jusqu’à nos jours et contribuant à imaginer le rôle d’avenir de l’agro-pastoralisme,
  • La réalisation d’équipements collectifs pour améliorer conditions de travail et qualités de sites pastoraux emblématiques,
  • La réalisation de travaux de contrôle de la végétation et de récupération d’espaces à des fins pastorales ainsi que la préservation d’habitats de la faune sauvage (tétras lyre et lagopède en particulier),
  • L’acquisition d’alpages par des collectivités territoriales ainsi que les opérations de remise en valeur associées
  • La réhabilitation de bâtiments à forte valeur architecturale et patrimoniale,
  • Le soutien à des opérations de communication et d’ouverture au public d’alpages et de sites remarquables,
  • Le soutien à des manifestations, festivals ou actions pédagogiques valorisant la culture alpestre

Pour nous contacter, envoyer un courriel à montagnevivante@yahoo.fr

Site Internet : www.montagnevivante.org