De l’art de générer des relations humaines
4.3 (85.71%) 14 votes

La relation humaine devenue une véritable oeuvre d’art, servirait autant les intérêts de son Maître initiateur que l’artiste apprenti

Hendrick MONNIER

Hendrick MONNIER

Directeur de Helios INSTITUT

www.heliosconsult.com

De l’art de générer des relations humaines

S’il ne devait avoir qu’une seule compétence artistique, sans hésiter je retiendrai celle de générer des relations humaines de qualité, créatives et écologiques pour les acteurs de la relation.

Je lui attribuerais alors sans sourciller l’immense pouvoir de créer un climat de confiance mutuelle et durable dans un cadre propice à l’épanouissement personnel des protagonistes de ladite relation humaine.

Elle émanerait alors d’une forme d’intelligence, dédiée à ce savoir-vivre avec les autres, qu’il nous serait possible de reconnaître, d’accroitre, de partager et de transmettre à loisir. On l’appellerait Intelligence Relationnelle.

De l’esprit social

Selon Daniel Goleman, docteur en psychologie de l’université d’Harvard, la notion d’intelligence relationnelle d’un individu, qui se rapproche de l’intelligence sociale ou interpersonnelle, est la forme d’esprit permettant d’accéder aux pensées et sentiments d’autrui (empathie) et d’interagir efficacement sur lui, avec lui et sur soi-même.

Les compétences de l’intelligence relationnelle forment un ensemble de savoir-faire et de savoir-être qui s’intègre et se développe. Cet ensemble trouve ses fondamentaux dans trois formes d’intelligence

L’intelligence intrapersonnelle s’applique à la connaissance de soi et réside dans la bonne maitrise de ses caractéristiques personnelles (qualités humaines, points forts, talents, points faibles, valeurs)

Avoir une haute estime de soi, avoir confiance en soi, connaître son potentiel personnel sont des atouts nécessaires à la construction de relations harmonieuses avec soi et avec les autres.

L’intelligence interpersonnelle ou sociale nous permet de considérer les besoins des personnes de notre cercle personnel et intime, et également au-delà. Elle se traduit par le développement d’un sens du contact, utile pour interagir avec notre entourage, respectant à la fois leurs besoins et les nôtres.

L’intelligence émotionnelle est la faculté qui permet à notre cerveau d’appréhender nos émotions comme des informations utiles, plutôt que de les vivre comme des freins ou des réactions encombrantes. C’est la capacité de percevoir et de maîtriser, non seulement ses propres sentiments, mais aussi ceux des autres.

De l’intérêt commun

Ainsi mise au rang de talent artistique par excellence, l’intelligence relationnelle permettrait des prouesses dans les domaines de la communication, de l’expression de soi, de l’harmonie de la communauté, de la qualité des échanges, des capacités de vivre ensemble, du développement des valeurs humaines…

La relation humaine devenue une véritable oeuvre d’art, servirait autant les intérêts de son Maître initiateur que l’artiste apprenti. L’Humanité s’en trouverait fort aise, à faire évoluer et à valoriser comme toute activité artistique, la plus universelle des compétences humaines : créer des relations !

Pour témoigner personnellement de cette utopie, je complèterais la citation de Paul Klee en affirmant que « l’art le plus complet, est celui de construire… des relations humaines ».

Hendrick Monnier – Mars 2018

 

 

 

Partagez ce contenu !